Tribute 2 Hip-Hop

Run-DMC, précurseur du rap hardcore

Posted on: 15 août 2009

Run-DMC est un groupe composé de 3 afro-américains originaires de Hollis (dans le Queens à New York). Rev Run (Joseph Simmons), D.M.C. (Darryl McDaniels) et Jam Master Jay (Jason Mizell) ont formé l’un des plus grands groupes de rap, précurseur du hip-hop hardcore.

Run est le DJ  du groupe. Petit frère de Russell Simmons, à l’origine de la major Def Jam, il commença sa carrière comme DJ de Kurtis Blow, premier rappeur à avoir signé avec une major. Trés rapidement rejoint par D.M.C au micro dans ses shows, le groupe s’aggrandit lorsqu’ils font la rencontre de Jam Master Jay à l’université.

Leur premier tube, It’s Like That sort en 1983 sur le label indépendant Profile. Ce premier disque fut très largement couronné de succès.

Leur deuxième album, King of Rock, sorti en 1985, inscrivit le groupe comme l’une des références de la musique hip-hop. On y retrouve notamment des featurings avec un jeune homme de 16 ans, LL Cool J.

En 1986, ils font leurs débuts au cinéma, en étant à l’affiche de Krush Groove, au coté des Beastie Boys. Mais c’est avec leur triosième album que le groupe va véritablement marqué les esprits. Vendu à plus de 3 millions d’exemplaires, Raising Hell fut le premier disque de platine de l’histoire du rap. On y retrouve notamment le remix d’Aerosmith « Walk This Way », qui, pour la première fois, mélangeait le rap et le rock.

Les membres de Run DMC sont également les premiers non sportifs à conclure un contrat avec une célèbre firme sportive pour la modique somme de 1 000 000 $… Ils feront même un hymne aux sneakers (chaussures de sport) qu’ils portent constamment avec leur mégatube « My Adidas ».

Alors que des accusations de viol à l’alcoolisme et de voliences viennent ternir leur réputation,sort leur cinquième album Back From Hell, qui ne réussit rencontra pas le succès du passé.

Meurtris pas des frasques judiciaires, les membres du groupe se tournent alors vers la religion.

Les tournées du groupe sont le théâtre de violences et de fusillades alors qu’ils sortent leur cinquième album Back From Hell qui ne rencontrera pas le succès passé. Down With The King signe alors leur retour par un disque d’or en 1993.

S’en suit huit ans d’absence, puis un nouvel album en 2001: Crown Royal.

L’année suivante, le DJ du groupe, Jason Mizell, est assassiné par balles dans le Queens à l’age de 37 ans.

Bibliographie:

  • Run-D.M.C. (1984)
  • King Of Rock (1985)
  • Raising Hell (1986)
  • Tougher Than Leather (1988)
  • Back From Hell (1990)
  • Down With The King (1993)
  • Crown Royal (2001)
  • Greatest hits (2002)
  • Best Of (2003)
  • Ultimate Run-D.M.C. (2003)
  • Étiquettes : ,

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    Page Facebook de Tribute 2 Hip-Hop

    Les rubriques de Tribute2hiphop

    %d blogueurs aiment cette page :