Tribute 2 Hip-Hop

Destiny’s Child, la fusion du r’n’b, de la soul et de la pop

Posted on: 31 août 2009

Destiny’s Child, la fusion du r’n’b, de la soul et de la pop

Les Destiny’s Child font partie de ces groupes qu’on ne pourra pas oublier. Alors que ses trois membres (Beyonce Knowles, Kelly Rowland et Michelle Williams) s’attèlent désormais a leurs carrières solos respectives, avec plus ou mois de succès, le groupe marqua incontestablement le début des années 2000.

Mélangeant habilement le r’n’b, la pop et la soul, les Destiny’s Child fut célèbres pour leurs messages d’amour et de gratitude envers leur public. Leurs textes rendaient en effet très souvent hommage à leurs très nombreux fans. C’est sans doute l’une des raisons de leur incroyable succès.

L’histoire des « enfants de la destinée » (Destiny’s Child) commence en 1997 à Houston au Texas. Le groupe est alors un quatuor, dont Michelle Williams ne faisait pas partie (Beyonce Knowles, Kelly Rowland, LaTavia Roberson, et LeToya Luckett). Le groupe se fait alors découvrir en participant à la bande originale du film les Men In Black. La même année, elles sortent leur première album, sur lequel on retrouve le featuring avec Wyclef Jean des Fugees « No, No, No ».

Après un 2ème opus en 1999 certifié double disque de platine, l’année 2000 marque un tournant dans la vie du groupe. Mathew Knowles, le manager du groupe et père de Beyonce, se dispute avec LaTavia Roberson et LeToya Luckett et les renvoie du groupe. Elles sont remplacées par deux nouvelles recrues: Michelle Williams et Farah Franklin. Cette dernière ne restera dans le groupe que quelques mois, avant qu’une divergeance d’opinions avec Mathew Knowles (encore!) ne la pousse à claquer la porte.

Ainsi, lorque Survivor sort en 2001, les Destiny’s Child ne sont plus que trois. Mais c’est justement avec ce visage-là que les Destiny’s Child vont devenir un véritable phénomène.

L’album Survivor déferle sur la planète et se classe rapidement numéro 1 des charts, avec les tubes « Bootylicious », « Survivor » et « Indepedent Women ».

Devant le succès du groupe, les membres décident de mettre les Destiny’s Child entre parenthèses, pour entreprendre une carrière solo.

Mais en 2004, le trio se reforme et délivre un album d’exception: « Destiny Fulfilled » (d’où sont tirés les titres « Lose My Breath » et « Soldier »).

Véritable consécration, le groupe est sacré, lors la cérémonie des World Music Awards de Septembre 2005, l’un des groupes féminins les plus vendeurs de l’histoire de la musique. Le trio totalise en effet plus de 100 millions de disques vendus dans le monde entier.

Discographie

1997: Destiny’s Child

1999: The Writing’s On The Wall

2001: Survivor

2001: 8 Days of Christmas

2002: This Is The Remix

2004: Destiny Fulfilled

2005: #1’s (Best Of)

Destinys-Child

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Page Facebook de Tribute 2 Hip-Hop

Les rubriques de Tribute2hiphop

%d blogueurs aiment cette page :