Tribute 2 Hip-Hop

50 Cent: Réussir ou Mourir… Lui, il a réussit!

Posted on: 11 septembre 2009

50 Cent: Réussir ou Mourir… Lui, il a réussit!

« Fifty », comme on l’appelle souvent dans l’industrie du disque, est un « as » du marketing. Il a su faire de son phrasé inégalé et si particulier une arme commerciale incontournable, lui rapportant des millions de dollars.

Tuot commence à la fin des années 1990, lorsque Curtis James Jackson III (de son vrai nom) devient père . En 1996, sa petite amie lui donne un fils. A cette époque, 50 Cent, qui a grandit dans la rue et « deale » de la drogue depuis qu’il a 14 ans, décide de changer de vie pour son fils,… pour sa petite amie,… pour lui…

Déjà repéré par Jam Master Jay, du groupe Run DMC, il signe en 1999 avec Trackmasters. Même s’il va sortir deux albums avec le label new-yorkais, c’est en 2002 que le rappeur du Queens va connaitre une ascension fulgurante.

Son avocat envoie alors une copie de son dernier album au manager d’Eminem. Ce dernier l’écoute et l’adore. C’est alors que le Slim Shady convaint Dr Dre de le produire. 5O Cent signe chez Aftermath et, en 2003, sort le légendaire album « Get Rich Or Die trying« . Cet opus, co-produit par Eminem et Dr Dre, va propulser Fifty sur le devant de la scène. Il s’écoula a plus de 12 millions d’exemplaires (6 fois disques de platines), grâce à des singles que tout le monde connait: « In Da Club », « P.I.M.P », « 21 Questions », ou encore « Wanksta ».

5O Cent va alors se servir de sa notoriété pour augmenter ses sources de revenus. Il crée le groupe « G Unit » (avec son ami de toujours Tony Yayo et Lloyds Banks & Young Buck), qu’il produit lui-même sur son propre label « G Unit Records« . Il lance également sa propre marque de vêtements streetwear: « G Unit Clothing« .

En 2006, il se sert de ses revenus publicitaires pour racheter 10% des parts de l’entreprise « Vitamine Water ». Cette entreprise fut rachetée l’année suivante par Coca-Cola, ce qui permis à 50 Cent de toucher un pactole de plus de 100 millions de dollars.

Mais au delà de ces « businesses », le rappeur d’origine New Yorkais s’est surtout rendu célèbre pour ses frasques et ses « biff » envers les autres rappeurs.

Déjà en 2000, il se fit tirer dessus à neuf reprises. La raison: des déclarations sulfureuses sur Jay-Z et d’autres rappeurs de la Côte Est dans l’un des ces premières chansons (« How To Rob »). S’il s’en sort vivant, il garde des cette épreuve de nombreuses cicatrices, dont une à la machoire et une autre sur la joue, qui lui donnent son style et sa voix si caractéristiques.

Par la suite, 5O Cent s’en est pris successivement à Jadakiss, Ja Rule, Fat Joe, Nas, Rick Ross… Depuis 2005, il est même en conflit avec The Game, pourtant signé sur le même label que lui, Aftermath (label de Dr Dre).

Lors de la sortie de son dernier album, Curtis, Fifty a réussi à faire d’un conflit avec Kanye West un argument de promotion. Après une longue bataille par presse interposée avec son « ennemi », il avait repoussé la date de sortie de son album pour qu’il sorte le même jour que celui de Kanye West, le 11 Septembre 2007. Il avait même déclarer « [arrêter] le rap si Kanye vend plus d’albums que moi… » Bien sur il n’a jamais arrêter sa carrière, même s’il s’est fait battre par son adversaire et son très bel album Graduation. Cependant, cela a permis a 50 Cent de s’attirer tous les regards l’espace de quelques semaines. Son album Curtis a d’ailleurs très bien marché, étant certifié disque de platine.

Réputé trop commercial, Fifty est aussi perçu comme quelqu’un à l’égo trop surdimmensionné, parfois même mégalomane. Cependant, son caractère orgueilleux, ainsi que son passé de gangster, font de 50 Cent un personnage hors du commun, qui a su séduire un public large et varié. En 2006, il va même sortir un film sur sa vie « Réussir ou Mourir« , qui raconte son ascension flugurante, des rues du Queens au Top 50. Il devient alors le deuxième rappeur ayant un film consacré à ses débuts, après Eminem et le célèbre 8 Mile.

Après deux ans d’absence, 50 Cent revient cet automne avec un nouvel album, prévu pour Novembre 2009.

Discographie:

1999: Power of The Dollar

2002: Guess Who’s Back

2003: Get Rich Or Die Tryin’

2005: The Massacre

2006: Get Rich Or Die Tryin’: Original Soundtrack (Bande son du film Réussir ou Mourir)

2007: Curtis

2009: Before I Self Destruct (prévu pour Novembre)

50-cent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Page Facebook de Tribute 2 Hip-Hop

Les rubriques de Tribute2hiphop

%d blogueurs aiment cette page :