Tribute 2 Hip-Hop

Archives d’un auteur

Bien sûr, ce n’est pas vrai. La Chine n’est pas responsable de la mort de Tupac Shakur, pas plus qu’elle n’a inventé le réchauffement climatique. Mais, aux yeux de Donald Trump, les Chinois étant responsables de presque tous les maux de la planète, il n’est pas exclu que le président des États-Unis accuse un ces jours ces derniers de l’assassinat du célèbre interprète de California Love. C’est en tout cas ce que pense Le Connard Enchaîné, un site d’informations parodiques (parodiant, vous l’aurez compris, le Canard Enchaîné), qui a, dans l’un de ces dossiers, recensé toutes les choses que les Chinois aurait inventé d’après Donald Trump. Si la mort de Tupac n’est pas (encore) dans cette liste, cela va du réchauffement climatique à la Corée du Nord, en passant par le nombre d’habitants en Inde.

Cette transition me permets de vous annoncer officiellement la fin de ce blog. Celui-ci ne sera plus mis à jour. Je suis en effet investi dans d’autres projets auxquels je souhaite me consacrer et y consacrer tout mon temps. Et ce blog parodique : Le Connard Enchaîné en fait partie.

Je dis donc bye bye à Tribute-2-Hip-Hop, et vous souhaite la bienvenue sur mon nouveau blog Le Connard Enchaîné. En espérant vous y retrouver nombreux.

La version américaine de X Factor a repris, avec notamment Nicole Scherzinger (Pussycat Dolls) dans le jury.

Lors des auditions, un jeune californien de 28 ans, Chris Rene, a éblouit tout le monde par sa performance. Il a interprété une chanson r’n’b qu’il a lui même composé. Sa prestation a émut tout le monde, jury comme public. Certains voient déjà en lui quelque chose de LA Reid.

Source: GrosPanda.com

Étiquettes : , , ,

Hier soir, le magazine « Welcome to the 80s » sur Arte faisait la part belle au hip-hop.

L’occasion de redécouvrir des artistes de cette époque que l’on avait quelque peu oubliés tels que Afrika Bambaataa,  ou Kurtis Blow.

Ce reportage nous rappelle également que l’apparition d’un titre hip-hop au hit-parade américain date de 1979: il s’agissait du titre « Rapper’s Delight » de Sugarhill Gang.


Et oui, le hip-hop a déjà plus de 30 ans !

Kurtis Blow fut le premier rappeur a signer avec une major, et donc à être sous les feux des projecteurs.

Cela se passe à la fin des années 1970. Alors qu’il faisait partie du groupe The Force, Robert Ford, un journaliste, publie des articles le concernant dans Billboard Magazine. Ce qui va susciter la curiosité des plus grands producteurs et conduit la major Mercury à le faire signer. Il sort son 1er album en 1980.

Né à Harlem (New-York) sous le nom de Kurtis Carter, il commence à se produire en public en 1976 comme danseur. Puis, rapidement, il devient MC en prenant le pseudo Kurtis Blow. Rapidement, il se présente comme « le rappeur numéro 1 du Queens ».

En 1980, il joue avec Bob Marley au Madison Square devant 20 000 personnes. Il sort ensuite un album par an, mais son plus grand succès restera incontestablement The Breaks (présent sur son premier album).

Toujours en activité, Blow a mis récemment l’accent la spiritualité et la religion. Il est désormais une des figures du rap chrétien comme l’atteste l’opus « Kurtis Blow Presents: Hip Hop Ministère (2007, EMI Evangile) ».

Afrika Bambaataa, de son vrai nom Kevin Donovan, est l’un des piliers le plus solides du temple de la culture hip-hop.

Né le 10 avril 1960 à New-York, il participa activement au développement du hip-hop. Il est notamment le créateur de la Zulu Nation.

Ancien membre du gang des Black Spades, il se fait d’abord remarquer en temps que DJ, lorsqu’il anime des Block Parties. Mais son côté engagé et réfléchi lui confère rapidement un leadership sur une scène hip-hop. Certains le qualifie d’ailleurs de philosophe.

Son 1er album solo sort en 1983 et rencontre un franc succès. Il devient une icone ne 1986 avec le tube Planet Rock.

Depuis les années 1980, il a collaboré avec de nombreux artistes, tels que James Brown, UB40 (vidéo ci-dessous) ou le DJ francais Bob Sinclar.

A plus de 50 ans, il continue de donner des concerts aux 4 coins du monde: Tokyo, Hambourg, Paris, New-York, etc…

Depuis quelque temps, aux Etats-Unis, un nouveau « diss » (ou clash) fait le buzz. C’est celui opposant Soulja Boy à l’armée américaine.

Tout à commencé il y a quelques semaines, lorsque Soulja Boy poste une vidéo sur Youtube de son dernier tube: « Lets Be Real ».

Loin d’être son meilleur morceau, ce titre suscite une vive polémique pour ces propos critiques voir injurieux envers l’US Army (Armée américaine). Il y rappe notamment « F*** the army » (je pense que la traduction n’est pas nécessaire, cela me parait assez équivoque! ).

 

Alors que la polémique s’emballe, un véritable soldat américain, Stephen Hobbs, décide de s’essayer au rap pour répondre aux attaques de Soulja Boy. La semaine dernière, il poste sa réponse sur Youtube. Une vidéo qui va rapidement buzzer et totalise déjà plus de 395 000 vues sur la plateforme de partage de vidéos.
Notons en passant, la prouesse technique de ce jeune soldat, dont le rap est loin d’être ridicule. On peut même dire qu’il se défend bien !!

 

Alors, la réponse est-elle au niveau de la première vidéo de Soulja Boy ?
Verrait-on ce genre de choses en France ? L’armée pourrait répondre par rap interposé si un artiste français s’en prendrait à elle ?
N’hésitez pas à commenter et laisser vos impressions… 😉

Aujourd’hui, et jusqu’à ce soir, vous pouvez venir tester vos connaissances sur les « stars du hip-hop ».

Un quizz est mis en ligne sur la communauté de GrosPanda.com : chaque bonne réponse équivaut à 10 points. Le but est d’avoir le plus grand nombre réponses consécutives !

Quizz HipHop GrosPanda

Perso, j’ai fait 10 bonnes réponses de suite : je me suis arrêté à 100 points.

C’est ludique, allez y faire un tour, on se laisse vite prendre au jeu.

 

 

Étiquettes : , , ,

Les rubriques de Tribute2hiphop

Articles les plus consultés

%d blogueurs aiment cette page :